Cairnhill

Cairnhill – 13 plots
2017
————————

Je poursuis le travail engagé avec le jardin de Cairnhill en m’intéressant à l’histoire du terrain et plus précisément aux délimitations des anciennes parcelles qui composaient Cairnhill avant le remembrement et dont la mise en commun correspond à la superficie actuelle. Les anciennes lignes de démarcation sont retracées à l’échelle du terrain.
cairnhill2017-visuels

 


Cairnhill – 13 plots 1 & 2 – [2 dessins, crayon sur papier, 21x25cm – 1/6]

 

 

Cairnhill walk
2015
————————

 


cairnhill walk element – tampon encreur sur papier

 

Ma première promenade à Cairnhill a consisté à en arpenter la superficie,
en noter les délimitations, en définir le cadre, pour pouvoir ensuite y
inscrire mes circulations.
Je me suis laissée guider par le relief, les points de vue, ce qui m’a conduit
jusqu’au ruisseau, délimitation naturelle, unique tracé qui contourne la ligne
droite, contrairement au découpage du cadastre.
Une figure abstraite se dégage, reportée à une échelle réduite, manipulable,
transportable, qui devient un élément accompagnant la promenade.
Le plan seul est conservé. Le relief, la végétation, les repères cardinaux
s’effacent. Cette forme va alors trouver son équilibre, son orientation propre
avec le ruisseau comme point d’ancrage visuel. Un changement de directions
qui au final nous désoriente.
C’est à partir de cette abstraction que je vais pouvoir épuiser les cheminements
possibles de Cairnhill, aussi bien physiquement que mentalement.
La promenade ne se limite pas aux frontières du terrain. Les points de vue
qu’elle propose nous transportent bien au-delà.
Cairnhill est aussi le lieu d’où je regarde.
Aussi loin que porte mon regard une promenade imaginaire peut m’y conduire.

Cairnhill walk a été réalisée dans le cadre des RENDEZ-VOUS AUX JARDINS 
– la promenade au jardin – 05, 06, 07 juin 2015.
photos : J.Burke

 

Cairnhill2015-01©